Archives par mot-clé : soutien à la parentalité

Revue – Des parentalités bousculées

Début de l’avant-propos du numéro de la Revue Française des Affaires Sociales intitulé « des parentalités bousculées » :

La famille est au cœur de transformations importantes. Les situations familiales se complexifient et la place de l’enfant est devenue centrale dans les sociétés occidentales (Déchaux, 2014). Les normes familiales se sont multipliées : cette diversification des modes de vie familiaux témoigne de l’autonomisation des individus dans leur vie privée (Singly, 2003). Parallèlement, l’injonction à être un « bon parent » (Le Pape, 2012 ; Martin, 2014) s’est renforcée, la relation parent-enfant étant de plus en plus présentée comme un facteur d’épanouissement et de réalisation personnelle. D’ailleurs, les nouvelles politiques de soutien à la parentalité sont axées sur la qualité de cette relation, comme l’explique ici Pierre Mazet dans son point de vue sur la politique de soutien à la parentalité (p. 237). On note ainsi une tension entre, d’une part, une plus grande liberté d’élever ses enfants en sortant d’un dogme familial unique et, d’autre part, la multiplication de normes qui, pour être moins coercitives, n’en sont pas, pour autant, moins contraignantes. Comme le souligne Gérard Neyrand dans son point de vue sur le dossier (p. 247), ces tensions induisent ainsi, chez certains parents, un sentiment de perte de repères. Le début du xxie siècle est donc celui du doute sur la parentalité.

Dans ce contexte, les recherches sur la « parentalité » se sont multipliées en sciences sociales depuis les années 1990 (Martin, 2018). Si certains de ces travaux s’attachent à analyser les normes et pratiques parentales, d’autres s’intéressent aux politiques familiales ou encore aux professionnels qui gravitent autour de l’enfant. Cependant, l’état des savoirs est essentiellement centré sur certains moments de la vie de l’enfant, sur certaines pratiques et sur certaines catégories de parents. Pour un état des lieux plus complet des connaissances sur la parentalité, nous renvoyons ici le lecteur à l’appel à contribution qui initiait le dossier (p. 263).

À l’origine, cet appel avait l’ambition de porter un regard nouveau sur la parentalité en la considérant davantage comme un processus dynamique que comme un état. Deux axes avaient été envisagés afin d’analyser des trajectoires de parentalité : un premier centré sur la parentalité aux différents âges de l’enfant ; un second axe portant sur les incidents biographiques dans la parentalité (séparation conjugale, maladie, deuil…). L’idée était de considérer la parentalité comme étant non linéaire : elle évolue en fonction de l’âge des enfants, elle varie d’un enfant à l’autre, elle se construit et se réajuste en fonction du regard des autres.

Au bout du compte, les articles que nous avons retenus pour composer ce dossier traitent d’incidents biographiques ou de situations particulières d’une grande diversité. Plusieurs articles portent sur la naissance d’un enfant dans des contextes spécifiques : arrivée d’un deuxième enfant (Clément, Hamelin, Paillet et al.), deuil périnatal (Charrier et Clavandier), entrée en parentalité en famille recomposée (Vincent), en sortant de l’Aide sociale à l’enfance (Ganne, Dietrich-Ragon, Frechon) ou en situation de handicap visuel (Doé). D’autres articles s’intéressent à un incident biographique, au sens large, dans la trajectoire parentale : survenue d’un cancer (Mary), incarcération (Quennehen), séparation conjugale (Le Pape et Virot), convocation d’un enfant devant un conseil de discipline (Yadan).

Ces différents articles reçus en réponse à notre appel à contribution nous ont amenés à repenser ce dossier, de la notion de trajectoires de parentalité à celle de parentalités « bousculées ». [suite]

Les articles sont disponibles sur Cairn.

Appel à candidature – Prix de Master 2 et Cifre Cnaf (09.09.2019)

Dans le cadre de sa mission d’encouragement à la recherche, la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) propose :

>> deux prix du meilleur mémoire de recherche réalisé en master 2 (7.000 € et 5.000 €), soutenus au titre de l’année 2018-2019

>> une convention industrielle de formation par la recherche (Cifre), à savoir un contrat à durée déterminée de trois ans, adossé à la Cifre (salaire brut annuel 25.000 € pendant trois ans), pour des étudiant-e-s s’inscrivant en première année de thèse pour l’année à venir.

Ces mémoires ou projets de thèse doivent relever des sciences humaines et sociales, de l’économie, de la gestion ou du droit.

Les projets de thèse et les mémoires doivent s’inscrire dans le cadre général des missions de la branche Famille :

  • les évolutions des structures familiales ;
  • l’analyse des prestations et des politiques familiales ;
  • l’étude des problèmes sociaux en lien avec la famille.

Les candidatures doivent être déposées avant le 9 septembre prochain. Le jury de sélection se tiendra le 13 novembre 2019.

Toutes les informations sont disponibles sur cette page :
http://www.caf.fr/presse-institutionnel/recherche-et-statistiques/jeunes-chercheurs/appel-a-candidatures-prix-et-cifre-cnaf-2019

Colloque – De la reconnaissance des droits de l’enfant aux nouveaux enjeux de la parentalité (6, 7 et 8.12.2018, Paris)

La Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale organise les 6, 7 et 8 décembre 2018 à Paris à la Fondation Biermans-Lapôtre (7 boulevard Jourdan) un colloque dont l’objectif est de permettre à des opérateur.trice.s de terrain et des chercheur.euse.s bruxellois.es et français.es de pouvoir confronter leurs pratiques et de mettre en perspective leurs points de vue sur le thème :  » De la reconnaissance des droits de l’enfant aux nouveaux enjeux de la parentalité ».

La matinée du 7 décembre 2018 permettra à des intellectuels (chercheurs et/ou enseignants reconnus de nationalité belge et française) de pouvoir échanger leurs points de vue au cours d’une rencontre plurielle qui sera animée par un.e journaliste.

L’après-midi permettra à une centaine d’opérateur.trice.s bruxellois.es et de professionnel.le.s francilien.ne.s de débattre de ces questions dans le cadre de tables rondes.

5 tables rondes seront organisées :
Atelier 1 : Parentalité à 360° & monde du travail
Atelier 2 : Responsabilité parentale & co-éducation
Atelier 3 : Droits des familles & politiques publiques
Atelier 4 : Hyperparentalité & compétences parentales
Atelier 5 : Soutien à la parentalité & accompagnement des familles

Vous pouvez télécharger le programme de l’événement en cliquant ici et vous inscrire en cliquant ici (colloque gratuit).