Archives par mot-clé : couple

Projection-débat – Ma famille sans frontière (17.12.2020)

Le jeudi 17 Décembre 2020 de 16h à 18h, 1er événement « grand public » organisé par le Réseau de recherche Migrations de l’Asie de l’Est et du Sud-Est en France (MAF) :

Projection-débat autour du film de Minju Song « Ma Famille Sans Frontières »

Avec une table ronde sur le thème : Les dynamiques au sein de familles franco-est asiatique en France.

Inscription requise : https://forms.gle/MvFWytcpWxwNvQgd8

Intervenant∙e∙s 

Minju Song (Réalisatrice)
Beate Collet (Sorbonne Université)
Zongnan Wang (Université de Poitiers)
Kanako Takeda (EHESS/Sorbonne Université, doctorante associée à l’IAO)

Comité d’organisation

Sophie Haas (Diplômée de l’INALCO), Meng Kou (ENS)
Kanako Takeda (EHESS/Sorbonne Université, doctorante associée à l’IAO)
Simeng Wang (CNRS)

Contact
migrations.asiatiques@gmail.com
https://www.migrations-asiatiques-en-france.cnrs.fr/actualites/204-1er-evenement-grand-public-organise-par-maf-projection-debat

Atelier du RePPaMa : prochaine séance le 15 octobre 2020

Affiche du neuvième atelier

Nous avons le plaisir de vous convier à notre neuvième atelier du Réseau d’Études Pluridisciplinaires sur les Paternités et les Maternités – REPPaMa qui aura lieu le jeudi 15 octobre 2020 de 14h00 à 16h30 à l’Ined, salle 1080 (9 cours des Humanités, 93322 Aubervilliers. Métro Front Populaire).

Dans le cadre de cet atelier, nous aurons le plaisir d’écouter les présentations de Kanako TAKEDA et de Marie-Noëlle DABESTANI.

Kanako Takeda (doctorante en sociologie à l’EHESS, Centre George Simmel) présentera la communication suivante : Anticipations parentales dans les couples transnationaux franco-japonais – Analyse des impacts sur la (re)configuration des rapports conjugaux

Marie-Noëlle Dabestani (doctorante en sciences de l’éducation à
Paris 8, CIRCEFT-ESCOL) présentera la communication suivante : Enquêter sur la relation entre école maternelle et familles. Cas d’un « jouet scolaire » et de son cahier introduits au domicile des parents

L’atelier aura lieu en présentiel et par visioconférence. Le nombre de places en présentiel étant limité, merci de nous informer de votre intention d’assister à l’atelier en personne par mail. Si vous souhaitez assister à l’atelier par Zoom, merci de remplir le formulaire dédié afin d’obtenir le lien de la réunion.

Programmation 2020-2021 des ateliers sur Calenda

Appel à Articles – Recherches Familiales N° 18 (30.09.2020)

Le comité de rédaction de la revue Recherches Familiales a décidé, exceptionnellement de reculer les dates limites de réception des articles (pour un dossier thématique ou pour la partie Varia) ou d’une proposition de thèmes à titre exceptionnel. Vous avez jusqu’au mercredi 30 septembre 2020 pour proposer un texte.

Appel à articles exceptionnel et complémentaire pour Recherches Familiales n°18 (janvier 2021) : Familles et luttes politiques et sociales : https://www.unaf.fr/spip.php?article25830

Appel à articles  pour Recherches familiales n°18 (janvier 2021) : Les « états » de la famille suite à la séparation du couple : https://www.unaf.fr/spip.php?article25543

Appel à thèmes : Coordonateurs.trices invité.e.s

Dans le but d’être plus étroitement en prise avec les préoccupations actuelles de la recherche dans le domaine de la famille et de contribuer à donner une plus grande visibilité aux thèmes émergents, le comité de rédaction de la revue Recherches Familiales souhaite associer la communauté des chercheur.e.s à l’élaboration des prochains dossiers thématiques.

Aussi, tout.e.s chercheur.e.s intéressé.e.s à devenir coordonnateur.trice.s scientifique.s peu.ven.t nous faire une proposition de thème. A cette fin, il est nécessaire d’envoyer au comité de rédaction (recherches.familiales@unaf.fr) un argumentaire de 2000 signes.

Si le thème est retenu, il s’agira : de rédiger l’appel à articles dans les normes de la revue (appel qui sera ensuite validé par le comité) ; d’évaluer avec les membres du comité de rédaction l’ensemble des articles proposés dans le cadre de ce thème (dans l’année précédant la publication, le/la chercheur.e fera partie du comité) et de rédiger/signer l’introduction du dossier thématique lors de sa publication.

Conférence – Having it all – How couples around the world create equality at home (26.02.2020, Paris)

Portrait of Professor Francine Deutsch ©Mount Holyoke College

Francine M. Deutsch, Professor Emerita of Psychology at Mount Holyoke College (Massachusetts, USA), will present her forthcoming book, Creating Equality at Home: How 25 Couples around the World Share Housework and Childcare. Creating Equality at Home tells the fascinating stories of couples around the world today who are thwarting social norms and achieving equality. Their everyday decisions about who cooks the food, washes the dishes, diapers the baby, helps with homework, and whose career is compromised to make time for family life, add up to a gender revolution. Often driven by either what they admired or rejected in their own mothers and fathers, these couples reject the prescription that men’s identities are determined by paid work, and women’s by motherhood. They show that men can put family first and are as capable of nurturing as women, and that women can pursue careers as seriously as their husbands do. Equally-sharing couples go beyond lip service to gender equality by building a new kind of family. They demonstrate that equality can provide profound rewards for men, women, marriage, and children.

Marta Dominguez Folgueras, Associate Professor at OSC-Sciences Po andd Director of the Department of Sociology, will initiate a discussion of the issues raised in the presentation.

Wednesday February 26, 2020, 5:00 – 7:00 PM Amphithéâtre Simone Veil, 28 rue des Saints-Pères, 75007 Paris Contact: valerie.richard@sciencespo.fr

REGISTRATION IS MANDATORY

Appel à articles – Diversification des formes familiales et transformations résidentielles : Les enjeux du « Faire famille » dans et par l’espace (03.02.2020)

Argumentaire
Dans ce numéro spécial de Recherches sociologiques et anthropologiques, les coordinatrices souhaitent explorer les dimensions spatiales du ‘faire famille’, dans un contexte de diversification des formes familiales, et de mobilité des personnes qui en découle. Les familles divorcées, recomposées, transnationales… bousculent en effet l’appréhension classique de l’ancrage spatial du « faire famille» dans et autour d’un lieu de résidence fixe et commun, et amènent à repenser ce qui se joue dans, et au-delà des murs de la « maison ». Elles sont tout particulièrement intéressées par les pratiques, discours et narrations que développent les individus – adultes et enfants – dans ce contexte, afin de se distancier de, d’affirmer et/ou de (re)négocier dans un même mouvement leurs relations et appartenances familiales et territoriales. Dans ce numéro spécial, il s’agira d’examiner cette articulation dans une perspective sociologique ou anthropologique, à partir de travaux empiriques mobilisant un matériau qualitatif.

Soumission des propositions et calendrier
Les propositions d’articles, en anglais ou en français, sont à soumettre pour le 3 février 2020 à l’adresse suivante : sandrine.levêque@uclouvain.be. Ces propositions de 500 à 1000 mots présenteront la question de recherche, le cadre théorique, la méthode, et une ébauche d’argumentaire et/ou les principaux résultats pressentis ; ainsi qu’une courte notice biographique. Les auteure·es retenu·es seront invité·es à envoyer leur article final pour le 1er octobre 2020.

Coordinatrices
Laura Merla, Bérengère Nobels, Sarah Murru et Coralie Theys (UCLouvain)

Lien vers l’appel complet

Appel à projet – Trajectoires familiales et ruptures familiales, Évaluation des ordonnances Travail (04.11.2019)

France Stratégie et le Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) lancent un appel à projets de recherche sur les trajectoires familiales et de niveau de vie suite à des ruptures familiales.

Si la vie en couple reste le mode de vie dominant à l’âge adulte, la proportion de personnes en couple a tendance à diminuer et les trajectoires sont de plus en plus discontinues. La succession de périodes de vie en couple et de vie sans conjoint est devenue aujourd’hui courante. À l’image ancienne du couple marié stable jusqu’au décès de l’un des conjoints s’est substitué tout un ensemble de configurations familiales entre lesquelles se construisent les trajectoires individuelles. La présence d’enfants, longtemps apanage des couples, se retrouve dans l’ensemble de ces configurations, les enfants vivant de plus en plus souvent, au gré des éventuelles séparations ou nouvelles unions, avec seulement l’un ou l’autre de leurs parents.

Au-delà de cette fluidité commune des parcours de vie, les trajectoires individuelles sont fortement différenciées entre hommes et femmes; elles sont aussi marquées par d’importantes différences sociales, les plus aisés se remettant en couple plus rapidement. Enfin, la présence et le nombre des enfants jouent là aussi un rôle central. Cela n’est pas sans conséquences sur le niveau de vie, celui-ci pouvant connaître des baisses et des hausses sensibles en fonction des ruptures et des éventuelles remises en couple. Parmi les familles monoparentales, les plus modestes connaissent les conditions de vie les plus difficiles. Cela n’est pas sans conséquences pour les enfants pour lesquels un éloignement parfois durable d’un des parents, cumulé avec des conditions de vie plus difficiles contribue à un risque plus élevé de reproduction des difficultés sociales.

Les comportements familiaux ont évolué ces dernières années, avec une hausse significative du nombre de ruptures chaque année : environ 380 000 enfants sont concernés aujourd’hui chaque année par la séparation de leurs parents, dont 60 % hors mariage. Les conditions juridiques encadrant la rupture ont également évolué, avec la création du divorce sans juge, et la garde alternée se développe. Enfin, pendant longtemps, on ne disposait pour étudier ces comportements familiaux que d’observations situées à une date donnée (enquêtes, recensements), éventuellement en utilisant une recomposition de la biographie faite à cette occasion (enquêtes Famille). Mais des sources nouvelles existent aujourd’hui, qui autorisent le suivi des trajectoires des adultes et des enfants.

Pour toutes ces raisons, un nouvel éclairage sur les trajectoires familiales et de niveau de vie suite à une rupture qui utiliserait des données récentes serait souhaitable. Une meilleure connaissance du devenir des enfants concernés par une séparation et de leurs parents gardiens et non gardiens est indispensable pour mieux orienter les politiques publiques à destination de ces enfants et viser à les protéger autant que possible de la pauvreté.

Le HCFEA et France Stratégie souhaitent donc, dans le cadre du présent appel à projets, susciter des projets de recherche qui leur permettent d’améliorer la qualité de la connaissance disponible sur les parcours familiaux et les trajectoires de niveau de vie suite à des ruptures familiales.

Clôture pour le dépôt des propositions détaillées : lundi 4 novembre 2019 à 14 h (heure de Paris)
https://www.strategie.gouv.fr/actualites/appel-projets-de-recherche-trajectoires-familiales-de-niveau-de-vie-suite-ruptures