À propos

Ce carnet est adossé au Réseau d’Études Pluridisciplinaires sur les Paternités et les Maternités, constitué à la suite de la journée d’étude inaugurale « Maternités, Paternités : Représentations, Pratiques, Nouvelles perspectives », organisée le 9 juin 2016 à Paris Diderot-Paris 7.

Le Réseau d’Études Pluridisciplinaires sur les Paternités et les Maternités (RePPaMa) a pour but de fédérer et de donner une visibilité aux recherches portant sur les représentations et pratiques liées à la parentalité, aux maternités et paternités – d’un point de vue biologique, légal et/ou social – dans des contextes géographiques, historiques, économiques, sociaux, culturels différents. Il s’agit donc de montrer les variations et les permanences dans les rôles de père et de mère, dans leurs pratiques, leurs enjeux et leurs définitions, suivant les espaces, les époques et les groupes sociaux.

Il vise donc d’une part à relayer les activités du réseau (ateliers, journées d’étude, publications, synthèses des travaux des participants et partage de réflexions émanant des discussions collectives du réseau) et d’autre part à fédérer les jeunes chercheurs et chercheuses en sciences humaines travaillant sur les maternités et les paternités.

Pour nous contacter : reppama.contact@gmail.com

  • Rédactrice en chef du carnet Hypothèse : Myriam Chatot
  • Comité de d’organisation du Réseau d’Études Pluridisciplinaires sur les Paternités et les Maternités (RePPaMa) :
    Myriam Chatot (doctorante en sociologie, EHESS) (2016-)
    Sophie de Chivré (doctorante en histoire, Paris Diderot) (2016-2017)
    Ghislain Graziani (docteur en histoire, Paris Diderot/Università di Bologna) (2016-2017)
    Anaïs Mary (doctorante en sociologie, Paris Descartes) (2018-)
    Alexandra Piesen (docteure en sociologie, Paris Descartes) (2016-)
    Marine Quennehen (doctorante en sociologie, EHESS) (2016-)
    Inès Anrich (doctorante en histoire, Paris 1) (2019-)

Réseau d'études pluridisciplinaires sur les paternités et les maternités