Appel à articles – Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » n° 27

« Enfances irrégulières — Transmission — Histoire »

Bien des enfants s’interrogent sur l’enfance de leurs parents. Comment étaient-ils petits ? Quelles relations avaient-ils avec leurs propres parents et leur fratrie ? Étaient-ils bons élèves ? Avaient-ils des amis ? Faisaient-ils beaucoup de bêtises ou étaient-ils des enfants sages ? Dans la plupart des familles circule un récit de ces premiers souvenirs plus ou moins romancé. Sans doute, n’est-il pas rare que ce qui est dit cache plus qu’il ne dévoile ; ce qui est occulté pèse davantage que ce qui est transmis. N’y a-t-il pas des enfances plus difficiles à raconter que d’autres ? Des enfances que les adultes qui les ont vécues ne peuvent ou ne veulent partager ? C’est le cas de certains enfants abandonnés, maltraités, rebelles, violents, corrigés, enfermés, dont l’itinéraire est émaillé de jugements et de placements en institutions. Longtemps, la généalogie ne s’est pas accommodée de la honte sociale. Les historien.nes après avoir travaillé sur les institutions disciplinaires, puis sur les parcours des institués, sont désormais confronté.es aux interrogations des descendant.es. Leurs démarches deviennent un objet d’histoire et la raison d’être de ce numéro. Les silences d’une génération peuvent déclencher une quête de savoir chez les suivantes. Comment naît ce désir de comprendre ? Par quoi commencer ? À qui s’adresser ? Quelles traces retrouver ? Une fois reconstitué, que faire de ce récit ? Quelle place donner aux éventuelles découvertes qui transforment, contredisent ou bousculent le roman familial ?

Ce numéro de la RHEI questionne cette quête des descendant.es d’enfants « irréguliers ». Il cherche à rendre compte des expériences vécues par les différents acteurs et actrices de ces enquêtes :

·       Les descendant.es qui entreprennent, par des récits, de découvrir l’enfance et la jeunesse d’un parent, en interrogeant les témoins des générations précédentes, en fouillant les papiers de famille ou en consultant les archives publiques.

·       Les historien.nes ou autres chercheurs qui racontent leurs interactions avec ces descendant.es, qu’ils ou elles les aient contacté.es dans le cadre d’un projet de recherche, qu’ils ou elles les aient rencontré.es par hasard dans les archives, ou qu’ils ou elles aient été sollicité.es par eux pour les aider dans leur quête.

·       Les archivistes qui retrouvent, depuis quelques années, de plus en plus régulièrement confrontés à des demandes de personnes à la recherche de leur histoire familiale, et qui s’interrogent sur les attitudes et pratiques vis-à-vis de ce nouveau public, les « ego-consultants ».

·       Les acteurs sociaux ou académiques qui s’intéressent à l’histoire des « secrets » familiaux, que ce soit pour en comprendre les motivations intimes ou pour réclamer la levée des divers obstacles institutionnels qui contribuent à les entretenir.

La RHEI est spécialisée dans le champ de l’enfance et de la jeunesse marginales ou marginalisées. Elle s’intéresse à l’enfant de justice (délinquant), mais aussi à l’enfant victime, à l’orphelin, au vagabond, ainsi qu’aux politiques législatives et institutionnelles et aux pratiques pédagogiques mises en œuvre pour prendre en charge cette jeunesse et cette enfance « irrégulières » en France et hors de France. Revue scientifique à comité de lecture, elle est le fruit d’une collaboration entre l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) et l’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM).

Publiée aux éditions Anamosa, elle est également disponible en lien sur la plateforme d’édition électronique Cairn.

Les propositions de contribution, en français, d’une page maximum, doivent préciser les sources mobilisées et la méthodologie utilisée. Elles sont à envoyer avant le 15 juin 2024, accompagnées d’un court CV, à l’adresse suivante : rhei.revue@gmail.com

Sélection des propositions : début juillet 2024.

Remise des articles (environ 45 000 signes) en octobre 2024 pour un retour des évaluations en décembre 2024 Allers et retours auteurs, coordinateurs du numéro : printemps 2025.

Parution du n° 27 de la RHEI : août 2025.



Citer ce billet
marinequennehen (2024, 25 avril). Appel à articles – Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » n° 27. REPPAMA. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://reppama.hypotheses.org/3071

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search