Séminaire – Etudier les parentalités en ligne : enjeux méthodologiques (17.02.2023, hybride)

4e séminaire Genre(s) et méthodes (GEM) de l’année 2022-2023

17 février 2023, 15h-18h à Paris -site Pouchet CNRS (9h-12h Montréal) – Hybride

Étudier les parentalités en ligne: enjeux méthodologiques

Le 4e séminaire GEM de l’année 2022-2023 aura lieu le vendredi 17 février de 15h à 18h à Paris (9h à 12h à Montréal), sous le titre Étudier les parentalités en ligne: enjeux méthodologiques.  Cette séance est “jumelée” au groupe de travail “Genre et espace numérique » du Centre Internet et société (CNRS) animé par Audrey Baneyx et Ariane Bénoliel.

La séance se tiendra en hybride, via Zoom et en présentiel à 

Paris (salle 255, site Pouchet CNRS, Paris) et Montréal (UQAM, salle R-R150). 

N’oubliez pas de vous inscrire en écrivant à cricis@uqam.ca en indiquant si vous serez en Zoom ou en présentiel. Un lien vous sera envoyé la veille du séminaire. Le séminaire est gratuit et ouvert à toustes!

À cette occasion, nous accueillerons :

  • Laura Verquere, doctorante en sciences de l’information et de la communication au Celsa (GRIPIC) et ATER à l’université Panthéon-Assas
  • Chantal Bayard, doctorante en communication sociale et chargée de cours, Département des sciences humaines, Université du Québec à Trois-Rivières

Résumés des communications:

Laura Verquere: Les constructions genrées du problème public du congé paternité : pour une réflexion méthodologique plurielle et relationnelle.  

Cette communication repose sur une recherche doctorale menée sur les fabriques du problème public du congé paternité (2017-2021) au prisme du genre. Elle repose sur une enquête de terrain menée auprès des entrepreneur.ses de cause de l’allongement du congé paternité (trois associations féministes  – le PA.F, ParentEgalité et Parents féministes  –  et un groupe de dix pères) et une analyse sémio-discursive des représentations médiatiques de ceux-ci dans les médias dits « de référence » et de la presse féminine. Au terme de notre recherche, nous constatons que des rapports de pouvoir de genre se reproduisent au niveau de la structuration (matérielle et symbolique) et de la médiatisation de ce problème public dont l’objet représente pourtant la lutte contre les inégalités de genre. Nous proposons ici d’interroger, au prisme d’une réflexion méthodologique, la façon dont nous avons analysé les constructions genrées du problème du congé paternité au niveau des mobilisations.

Chantal Bayard: Analyse critique des discours sur l’alimentation des nourrissons des célébrités et des femmes sur les réseaux socionumériques. Réflexions sur les défis méthodologiques dans une perspective intersectionnelle.  

Ces dernières années, de nombreuses personnalités publiques – qu’elles soient actrices, chanteuses, mannequins, politiciennes, sportives – partagent leurs expériences d’allaitement et de l’alimentation avec des préparations pour nourrisson sur les réseaux socionumériques.  Leurs discours prennent la forme de texte, de mot-clic, d’image et de vidéo éphémère qui sont en phase ou en contradiction avec celui des autorités de santé publique mondiale, canadienne et québécoise qui recommandent l’allaitement exclusif jusqu’à six mois (ACSP, 2021; INSPQ, 2022; OMS, 2022). Ces publications génèrent des milliers de réactions de femmes qui expriment leur solidarité et leur approbation, mais aussi leur mécontentement et leur contestation. Dans cette communication, nous porterons notre attention sur l’analyse critique des discours (Lupton, 1992) produits par ces célébrités – des femmes privilégiées, hétérosexuelles, blanches, n’ayant pas de handicap visible et dont les corps sont généralement conformes aux standards de beauté nord-américaine – et par ces femmes à partir de corpus analysés notamment dans le cadre de ma recherche doctorale en communication sociale. Plus spécifiquement, nous proposons de partager nos réflexions sur les défis méthodologiques que pose ce type d’analyse dans une perspective intersectionnelle à partir d’exemples concrets, soit : 1) la création d’un corpus; 2) les messages sous-jacents à ceux sur l’alimentation des nourrissons (ex. Publicité); 3) l’analyse des commentaires des internautes en réaction à un partenariat rémunéré entre une célébrité et une entreprise.

A propos des intervenantes

Les travaux de Laura Verquere, doctorante en sciences de l’information et de la communication au Celsa,  se situent au croisement des thématiques suivantes : le genre, les masculinités, les médias, les féminismes, la parentalité, les problèmes publics et les mouvements sociaux.

Chantal Bayard est chargée de cours et doctorante en communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Sa thèse porte sur l’analyse des discours et des représentations de l’allaitement et de l’alimentation des nourrissons produits par les célébrités et les influenceuses sur les réseaux socionumériques, de même que sur la réception de ces contenus par les internautes.



Citer ce billet
Myriam Chatot (2023, 16 février). Séminaire – Etudier les parentalités en ligne : enjeux méthodologiques (17.02.2023, hybride). REPPAMA. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://reppama.hypotheses.org/2714

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search