JE La parentalité des anthropologues – Avant et après Esther N. Goody (16.03.2022, Paris)

Le 16 mars 2022 se tiendra la journée “La parentalité des anthropologues – avant et après Esther N. Goody” au musée du quai Branly-Jacques Chirac (salle de cinéma).

Argumentaire :
En 1982 — il y a quarante ans de cela — Esther N. Goody (1932-2018) publiait un
ouvrage de référence sur la parentalité : Parenthood and Social Reproduction. Fostering and
occupational roles in West Africa
(Cambridge University Press).
Ce livre rassemble les principaux résultats d’une recherche, initiée en 1956, sur la
famille, l’enfance (et en particulier l’adolescence), la délégation des rôles parentaux, la
socialisation des enfants en Afrique de l’Ouest, dans une perspective anthropologique. En
1956, au moment où Esther Goody entame ses recherches, le concept parenthood n’existe
que depuis un siècle. Son équivalent français parentalité n’apparait qu’en 1961.
Jusqu’aux travaux d’Esther N. Goody, il demeure peu employé par les
anthropologues. Si le concept de kinship (plus ancien d’au moins un siècle que celui de
parenthood), infiniment plus employé par les anthropologues, s’intéresse à l’ensemble des
proches, et en particulier aux générations passées, celui de parenthood semble être plus tourné
vers l’enfance et les générations à venir. Il problématise la question de la famille, des tâches
parentales, de la délégation des rôles parentaux, en partant de l’enfant, de sa socialisation,
de sa mobilité ou circulation, de ses acquisitions de compétences, de savoirs et savoirs être,
de son intérêt…
Les travaux d’Esther Goody ont influencé ceux d’anthropologues travaillant en
Afrique ou en dehors. Ils sont importants pour aborder les dynamiques familiales dans une
perspective comparative et relationnelle, ainsi que les récentes transformations de la famille
(et de la parenté), comme en témoigne l’émergence de recherches anthropologiques plus
nombreuses, à partir des années 90, sur certains aspects de la vie familiale et de la parentalité
(divorce, recomposition familiale, adoption, monoparentalité, homoparentalité, grand-
parentalité, GPA, placement des enfants…). Celles-ci amènent à se poser conjointement les
questions anthropologiques et fondamentales de savoir ce qu’est un parent et à qui
appartiennent les enfants.
L’objet de notre rencontre sera de restituer les perspectives anthropologiques de la
parentalité et d’éclairer l’apport, mais aussi les limites et les dépassements, des travaux
d’Esther Goody.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search