Avis de soutenance : Au frontière de l’école – Le choix des parents en matière d’instruction “alternative” – Pauline Proboeuf 21/10/21

ux frontières de l’école
Les choix parentaux en matière d’instruction ʺalternativeʺ

(https://www.sciencespo.fr/osc/fr/content/aux-frontieres-de-l-ecole-les-choix-parentaux-en-matiere-d-instruction-alternative.html)

Cette soutenance aura lieu le jeudi 21 octobre à 14h, en salle de réunion, au 5e étage, au 224 boulevard Saint-Germain. La capacité de la salle étant limitée pour le public, la soutenance sera également accessible en visioconférence. Merci de m’informer de votre souhait d’y assister à cette adresse : pauline.proboeuf@sciencespo.fr et ce, afin de vous envoyer le lien de connexion. 

Jury :

– Mme Marta Dominguez-Folgueras, associate professor of sociology, OSC-Sciences Po (co-directrice).
– Mme Géraldine Farges, maîtresse de conférences en Sciences de l’Éducation, Université de Bourgogne
– Mme Pascale Garnier, professeure des universités en sciences de l’éducation, EXPERICE-Université Paris 13 (rapporteure de thèse).
– M. Claude Martin, directeur de recherche au CNRS, Université de Rennes (président du jury).
– Mme Laura Merla, professeure des universités en sociologie, Université de Louvain (rapporteure de thèse).
– Mme Agnès van Zanten, directrice de recherche CNRS, OSC-Sciences Po (directrice).

Résumé en français :
Ces dernières années, deux modalités relevant de l’éducation scolaire privée, encore peu répandues jusqu’à présent en France, connaissent une certaine popularité : l’instruction à domicile et l’école privée hors contrat « alternative ». Le nombre d’enfants scolarisés dans des écoles privées hors contrat (premier degré), dont font partie les écoles alternatives, a été multiplié par 3,22 entre 2010 et 2019, un chiffre qui reste cependant marginal rapporté à l’ensemble des enfants scolarisés en France (0,23% en 2010 contre 0,75% en 2019). Le nombre d’enfants instruits en famille est en augmentation de 111,11 % en 2018-2019 par rapport à l’année 2014-2015, selon une étude récente, mais qui pourrait les sous-estimer. 61% des enfants concernés étaient âgés de 6-10 ans et 39% de 11-16 ans. Mais qu’est-ce qui conduit les parents à choisir une scolarité non conventionnelle pour leur(s) enfant(s) ? Quelles sont les conditions sociales pour s’engager dans un choix d’instruction « alternative » ? En partant des enfants actuellement scolarisés à domicile et/ou inscrits dans des écoles dites « alternatives », cette thèse s’intéresse aux parcours biographiques de leurs parents. Elle propose une approche qui réunit la sociologie de l’éducation et la sociologie de la famille afin de comprendre comment les normes qui régissent l’espace familial ont un impact sur les choix éducatifs et, en retour, comment ces choix ont un impact sur les parents.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search