Séminaire – La carrière scientifique au croisement de deux institutions « gourmandes »: l’université et la famille (31.01.2020, Aubervilliers)

Le séminaire à l’EHESS « Présences sociales: Genre, care et temporalités » se mobilise à sa manière contre la réforme inique des retraites et contre ce qui nous attend avec la LPPR dans l’ESR. Ainsi, la sociologie des présences sociales est ici appréhendée pour penser le mouvement social et ses enjeux. C’est une approche féministe, temporaliste et pragmatique du care, pour comprendre les temporalités du travail académique, les logiques genrées des carrières et des retraites, la division du travail et le rôle déterminant des présences sociales dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche. Dans cette optique, sera menée le Vendredi 31 janvier 2020, de 13H à 15h au Campus Condorcet,  salle 0.018, bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers, une discussion sur la régulation de la recherche, les tensions que cela génère, les mécanismes d’évaporation des femmes, le problème de l’articulation entre parcours de vie et engagement dans une carrière scientifique, les questions sociologiques que posent la réforme…

Elle sera introduite par un exposé des recherches menées sur les temporalités et l’expérience des post-doctorants, par Pascal Barbier, sociologue, Maître de conférences à l’Université Paris 1, CESSP & Bernard Fusulier, sociologue, Directeur de recherches au FNSR et Professeur à l’Université Catholique de Louvain : « La carrière scientifique au croisement de deux institutions « gourmandes »: l’université et la famille »
Avec sous réserve de leur disponibilité, la participation de membres du collectif des précaires de l’ESR.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.