Archives par mot-clé : sexualité

Journée d’étude Interroger les temporalités des conjugalités et parentalités (24-25.06.2020)

L’INED organise ses journées doctorales les 24 et 25 juin 2020, sur le thème des temporalités conjugales et parentales.

Programme

Cette année la journée doctorale aura lieu par visio-conférence, via Zoom. Pour participer il est nécessaire de s’inscrire pour chaque session avant 9h30 à la date où elle aura lieu.

L’inscription se fait via les liens Zoom, mot de passe : JDINED2020.

LE 24 JUIN 2020

9h30-9h45 : accueil des participant·es sur Zoom

9h45-10h00 : ouverture de la journée et mot d’accueil par Magda Tomasini, directrice de l’Ined

REGARDS CROISÉS SUR LES VIOLENCES CONJUGALES ET FAMILIALES

10h15-12h30

Présidente de la session : Stéphanie Condon, Chargée de recherche, Ined

  • SARAH DESCHENES : « Pertinence et limites de l’usage des expériences de liste pour mesurer les violences conjugales : cas du Burkina Faso ». 
    Discutante : Valentine Becquet, Chargée de recherche, Ined
  • TANIA LEJBOWICZ : « Objectiver les violences conjugales: comment rendre compte des expériences subies par les femmes homosexuelles, bisexuelles et hétérosexuelles ? ». 
    Discutante : Florence Maillochon, Directrice de recherche au CNRS, Professeure attachée à l’ENS
  • AMÉLIE CHARRUAULT : « L’entrée dans la vie adulte des jeunes ayant vécu des violences dans la sphère familiale ou proche ». 
    Discutante : Isabelle Frechon, chargée de recherche au CNRS et Directrice adjointe du Laboratoire Printemps (UVSQ)

LE 25 JUIN 2020

9h30-9h45 : accueil des participant·es sur Zoom

INTERROGER LES TEMPORALITÉS DES CONJUGALITÉS ET PARENTALITÉS

9h45-12h15

Présidente de la session : Marie Bergström, Chargée de recherche, Ined

  • MARIE-CAROLINE COMPANS : « La redéfinition des prérequis à la parentalité à des âges tardifs ». 
    Discutante : Juliette Rennes, Maîtresse de conférences à l’EHESS
  • YOLINLITZI PEREZ HERNANDEZ : « « Depuis plusieurs années, c’est plutôt clair que je n’ai pas envie d’avoir d’enfant » : auto-conservation ovocytaire et (non-) maternité(s) dans le contexte français ». 
    Discutante : Irène-Lucile Hertzog, Docteure en sociologie, Maîtresse de conférences à l’EHESS
  • LEA CIMELLI : « Les conséquences économiques des ruptures d’union après 50 ans ». 
    Discutant : Jean-Michel Hourriez, responsable des études du COR

12h15-12h30 : clôture de la journée par Michel Guillot, directeur de la délégation doctorale et postdoctorale

Le comité d’organisation se compose de :

Liam Balhan, Constance Beaufils, Juliette Congy, Angèle Jannot, Alix Sponton, Isabelle Teychene et Lucie Wicky

Appel à articles – Droits et devoirs procréatifs : des normes aux pratiques (15.06.2020)

Date limite de réception des propositions (résumés) : 15 juin 2020
Remise des manuscrits complets : 23 novembre 2020
Parution : Été 2021

Irène-Lucile Hertzog et Marie Mathieu dirigent un numéro de la revue Enfances, familles et générations sur le thème des droits et devoirs procréatifs. Vous pouvez le consulter ici.

Soutenance – La sexualité aux temps de la contraception : Genre, désir et plaisir dans les rapports hétérosexuels (France, années 1960 – années 2010) par Cécile Thomé (18.11.2019, Paris)

14h à l’Ined, salle Alfred Sauvy (133, boulevard Davout, 75020 Paris)

Résumé de la thèse
Ce travail de thèse porte sur les recompositions de la sexualité hétérosexuelle et des rapports de genre en France, depuis les années 1960, dans un contexte de généralisation de l’utilisation de la contraception médicale. Il vise à faire la sociogenèse des scripts de la sexualité « contraceptée », que cette contraception soit assurée par des moyens « médicaux » (méthodes hormonales, stérilet au cuivre, stérilisation), des méthodes barrières (préservatif masculin ou féminin, diaphragme, spermicides) ou encore par des méthodes alternatives souvent qualifiées de « naturelles », comme le retrait ou les méthodes d’auto-observation (méthode Ogino, méthode des températures, méthode Billings, méthode symptothermique). Le travail s’appuie sur trois types de matériaux : des données d’archives et des témoignages écrits, une analyse secondaire de données quantitatives et 71 entretiens semi-directifs avec des hommes et des femmes ayant entre 20 et 84 ans. Il s’agit, à partir de ces matériaux, de rendre compte des représentations naturalisées de la sexualité, du désir et du plaisir sexuels, ainsi que des rapports de pouvoir qui sont mis au jour par l’étude concrète des pratiques contraceptives et sexuelles. La thèse restitue d’abord la construction et le déroulement de l’enquête, en interrogeant épistémologiquement la sexualité aux différentes ères de la contraception. Il s’agit de réfléchir à la construction d’un objet qui ne va pas « de soi », ainsi que de mener une réflexion méthodologique sur les conditions de possibilité d’une telle recherche sur la sexualité. Puis c’est une démarche sociohistorique qui est adoptée, avec l’étude de l’évolution de l’articulation entre sexualité et contraception, en particulier autour de la diffusion de la contraception médicale (années 1960-1970) et de celle du préservatif (années 1980-1990). La recherche montre que le plaisir sexuel des femmes n’est pas né avec la pilule, mais également que les rapports de genre autour de la sexualité se sont largement recomposés dans cette période, alors que la contraception passait du statut de compétence masculine à celui de responsabilité féminine. En se centrant ensuite sur le milieu des années 2010, la thèse s’appuie sur l’étude détaillée des pratiques contraceptives, pour approcher la sexualité et les réflexivités sexuelles créées par chaque méthode. Revenant successivement sur les méthodes médicales, les méthodes barrières et les méthodes alternatives de contraception, elle met au jour trois types de réflexivité sur la sexualité (attentive, obligatoire et amplifiée). Le travail contraceptif impliqué par chaque méthode y est également interrogé, de même que ses effets en matière de désirs, de plaisirs et de pratiques sexuelles. Enfin, ce travail met en évidence, grâce à l’étude de la contraception, certains fondements de la sexualité hétérosexuelle contemporaine. Ce sont en particulier la force de la réciprocité, la centralité de la pénétration pénovaginale et la nécessité des disponibilités physique et émotionnelle pour le bon déroulement du script « banal » qui sont mises en évidence, ainsi que le travail des femmes sur la sexualité pour produire la spontanéité de ce script.

Live-tweet de la soutenance

Appel à communication – Intersectionality, Families and Relationships (31.08.2019)

CRFR International Conference: Intersectionality, Families and Relationships,
22 – 24 June 2020
University of Edinburg

We are pleased to announce the call for papers for our 6th International conference on Intersectionality, Families and Relationships. Leading social theorist and activist Patricia Hill Collins will open the conference, providing the platform for an exciting and vibrant dialogue on how intersectionality, past and present, can deepen our understandings of families and relationships and the power relations within.  We welcome papers reporting empirical research findings, methodological approaches to researching intersectionality, as well as those more theoretical in orientation. We are especially keen to include the experiences and perspectives of those working outside academia, in policy and practice settings, and would welcome papers from professionals working in these contexts.
Contributions may include, but are not limited to, the role of intersectionality in families and/or relationships in the following areas:
– RACE & ETHNICITY
– SEXUALITY & GENDER
– SOCIAL CLASS AND INEQUALITIES
– INTERSECTIONAL CHILDHOODS & YOUTHS
– SPATIAL MOBILITIES, FAMILIES & COMMUNITY
– DISABILITY STUDIES
– HEALTH & ILLNESS
– OLDER PEOPLE
– ENVIRONMENT, SUSTAINABILITY & CLIMATE CHANGE
– INTERSECTIONALITY, PRACTICE & PROFESSIONAL PERSPECTIVE
– DIGITAL DOMAINS, INTERSECTIONALITY, FAMILIES & RELATIONSHIPS
– INTERSECTIONAL METHODS & ETHICAL ISSUES

The call for papers is open until 31st August 2019.Abstracts received after this date will not be considered. The link to submit your abstract is here.

En savoir plus